collections

Extra-européenne


Kabuto (casque de samouraï) composé de vingt lamelles de fer laqué, ornées de rivets saillants (hoshi), Époque Edo (1603-1867). © musée Denon / Philip Bernard
Bouddha rieur, assis, Ivoire sculpté, Chine, Don Henri Soret. © musée Denon
La déesse Sitā et le dieu-héros Rama, Bois sculpté, Inde, Collection du capitaine Cornu. © musée Denon
Fiole, terre cuite, VIIIe-IVe siècle av. J.C., Provient de la collection de Dominique-Vivant Denon. © musée Denon / Philip Bernard
Queue d’éléphanteau, Collection du docteur Bourgeon. © musée Denon
Vase servant à mélanger l’eau et le vin (stamnos), Terre cuite, vernis brun et rehauts blancs, Style corinthien (Etrurie ?), 6ème siècle av. J.C. © musée Denon / Philip Bernard
Tête de jeune homme, Marbre, Collection Jules Chevrier, legs en 1886. © musée Denon / Philip Bernard
Couvercle de vase canope, calcite, VIIIe-IVe siècle av. J.C. © musée Denon / Philip Bernard
Applique représentant un lion debout, Alliage cuivreux, Égypte, sous domination assyrienne, 7ème - 6ème siècle av. J.C. © musée Denon / Philip Bernard
Sommet d’épingle « héros dompteur à cornes de taureau empoignant par les pattes arrières des animaux monstrueux », Alliage cuivreux, Luristan (Iran). © musée Denon / Philip Bernard
Nsiki bumba, Crâne de singe décoré, Congo, première moitié du XIXe siècle. © musée Denon / Philip Bernard
Plat, Terre cuite, Culture Coclé (Panama), 800-1525 après J.C. (période VI), Don Université de Harvard (Etats-Unis), 1955. © musée Denon

Les collections extra-européennes et antiques du musée Denon procèdent d’une accumulation d’objets rentrés dans les collections tout au long des XIXe et XXe siècles. Curiosités archéologiques achetées en Europe, souvenirs « exotiques » rapportés de l’étranger, (principalement de l’empire colonial français), ces objets nous renseignent en premier lieu sur la façon dont les européens de l’époque percevaient les civilisations anciennes et les cultures  extra-européennes.

Vécues par ceux qui les ont constituées, comme une « invitation au voyage », ces collections rapportées d’Afrique, d’Inde ou d’Extrême Orient expliquent le monde à la manière de la grande Exposition coloniale de 1931 : une mise en scène de la diversité humaine, exposée au travers du prisme déformant de la colonisation.


Egypte
XXe-Ier siècle av. J.C.

L’égyptologue François Chabas [1817-1882], l’archéologue Jules Chevrier [1816-1883] ou le notaire collectionneur Henri Soret [1868-1946] sont à l’origine de la collection égyptienne du musée Denon. Les pièces archéologiques qu’ils ont collectées, sans pour autant s’être rendus eux-mêmes sur le sol égyptien, témoignent de l’incroyable regain d’intérêt de l’Occident du XIXe siècle pour l’Egypte pharaonique.


Orient Ancien / Mésapotamie
IIIe-Ier millénaire av. J.C.

Apparus en Mésopotamie dès le IVe millénaire av. J.C., les sceaux-cylindres servent à « signer » les documents administratifs gravés sur tablette d’argile ou à sceller des portes ou des jarres contenant des marchandises. Roulés à la main sur de l’argile fraîche, les motifs gravés sur le sceau (scènes mythologiques, rituelles ou militaires) apparaissent sous forme de frise en relief permettant d’identifier son propriétaire.


Afrique subsaharienne
XIXe-début XXe siècle

Le docteur Robert Bourgeon (médecin militaire colonial), le capitaine Cornu ou le voyageur Charles Lamé ont longuement séjourné dans les colonies d’Afrique. Les petites collections « africaines » qu’ils ont ensuite constituées ont été acquises par le musée après leur mort, entre 1930 et 1960. Ces objets rapportés des colonies, armes d’apparat, bijoux, statuettes ou instruments de musique, sont avant tout représentatifs de l’idée que se faisaient ces collectionneurs européens du folklore et de la vie africaine.


Rome / Grèce hellénistique
Ie-IVe siècle av. J.C. / VIIe-Ve siècle av. J.C.

Tardivement sujets de collection les vases grecs ne se sont étudiés scientifiquement qu’à partir de la fin du XIXe siècle, avec la naissance de la céramologie (classification fondée sur la chronologie relative et les régions d’origine). Cet échantillon de vases à parfum (lecythe, aryballe, alabastre) et de vases servant à préparer ou consommer le vin (skyphos, stamnos) provient majoritairement de la collection Paul Clerc, acquise par le musée en 2002.


Inde / Extrême Orient
XIXe siècle

En Asie comme ailleurs la présence des occidentaux entraîne la production d’objets spécifiquement fabriqués pour être exportés vers l’Europe. Ces réalisations (céramiques imari, par exemple) côtoient dans les collections des objets rapportés d’Inde ou d’Extrême-Orient par de simples voyageurs et d’Indochine par des militaires ou colons français.


Moyen-Orient / Sahara
XIXe siècle

Le docteur Émile Mauchamp [Chalon-sur-Saône, 1870- Marrakech, 1907] exerça en tant que médecin à l’hôpital Saint-Louis de Jérusalem entre 1900 et 1905. Voyageur curieux, il visite l’ensemble de la Palestine (Transjordanie) et les déserts de Moab, du Sinaï et d’Arabie. Il rapporta de ce séjour au Moyen-Orient une belle collection d’armes « casques, lances, épées et armes à feu », dont une partie sera donnée au musée Denon par son père, l’ancien maire et conseiller général Pierre Mauchamp, en 1936.


Japon
XIXe siècle

Le commerce par voie maritime entre l’Europe et le Japon, devenu possible dès la seconde moitié du XIXe siècle, favorise l’acquisition d’armures de samouraïs par les collectionneurs européens. Lorsqu’en 1934, le musée Denon acquiert une partie de la collection du capitaine Cornu (mort avant 1930), « une armure complète de samouraï » [actuellement en réserve] figure dans l’inventaire. Les deux casques (kabuto) exposés pourraient provenir de ce lot.


Collections amérindiennes
XIIe-XIXe siècle

Les collections amérindiennes du musée Denon regroupent essentiellement des poteries Chiriqui/ Coclé (Panama) et Mochica / Chimu-Lambayèque (Pérou), toutes antérieures à l’arrivée des Européens en Amérique. Seul un lot d’une cinquantaine de fragments de vase et de jarres (culture Zuni / Pueblo, Sud-est des Etats-Unis) date du XIXe siècle.